Le forum de Kairouan

منتدى القيروان
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
السيد عبد المجيد لغوان الوالي الجديد لولاية القيروان
نبيل الضيف يعود إلى ممارسة مهامه على راس النيابة الخصوية في انتظار صدور القائمة الجديدة ويبادر بإزالة بناءتين فوضويتين أحداها بالحي التجاري 1 والثانية بطريق حفوز

Partagez | 
 

 Les enseignements du match JSK-CA/ Habib Mrabet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
9arwia 7orra



Féminin
Nombre de messages : 309
Age : 26
Localisation : kairouan
Humeur : 7md
Loisirs : Anything that gives life and meaning to my mind and spirit
Date d'inscription : 28/07/2010

MessageSujet: Les enseignements du match JSK-CA/ Habib Mrabet   Mar 24 Aoû - 14:39

Hidoussi : «La victoire du cran» / Bracci : «Des joueurs méconnaissables»

L’application tactique et l’envie de vaincre des Aghlabides ont été déterminantes devant des Clubistes chevronnés, mais dépourvus d’imagination et de réalisme

«Que la lumière soit et la lumière fut». La JSK avait grand besoin de rebondir et de dissiper le doute pour appréhender la prochaine trêve dans la confiance et la sérénité. Maintenant, c’est chose faite.
Et comment ! Aux dépens d’un postulant sérieux au titre, le CA, qu’elle a battu, sans la moindre bavure.
Avant la rencontre et mis à part l’entraîneur Hidoussi qui s’est dit confiant et optimiste quant à l’issue finale du match, la plupart des supporters kairouanais donnaient peu de chance à leurs favoris qui traînaient encore deux revers, dont l’un à domicile, et se trouvaient handicapés par la défaillance de quatre attaquants et non des moindres, à savoir Echeïkh, Yousfi, Hamzaoui et Tayeb. Sans compter le traumatisme né du bref mais combien controversé passage de l’ancien entraîneur Habib Mejri à la JSK. C’était vraiment la bouteille à la mer. Rien que des incertitudes au départ, une épreuve difficile à affronter, une issue imprévisible mais lourde de conséquences pour la suite du parcours.
Donc, fort de son optimisme et de son calme olympien, Hidoussi, a tout au long de la semaine, cherché à remonter le moral des joueurs, à stimuler leur ardeur et à leur redonner confiance en leurs moyens. Ensuite, il a passé en revue tout l’effectif disponible et varié les tâches et les postes pour dénicher le meilleur onze possible.
Enfin, il a tout fait pour transmettre, sans accrocs, à ses joueurs sa conception du jeu et les options technico-tactiques appropriées au match. Le résultat fut des plus probants puisqu’il a réussi à trouver un bon duo axial Rouatbi- Mamadou et à faire avancer d’un cran le troisième pivot à vocation offensive Mounbain (alors qu’il était auparavant acculé à l’axe) et qu’il a gagné son pari de confier l’animation offensive à Jabnoun et surtout au jeune ailier de talent, Troudi, auteur d’une prestation époustouflante.
Ainsi, en soignant leur tenue défensive axée sur la couverture, le dédoublement de postes et le marquage de zone, en soudant leur entrejeu tout en veillant sur la récupération et la relance, et en privilégiant les remontées latérales et les contres rapides, les Kairouanais ont pu prendre l’avantage dès la 52’, gérer convenablement, en dépit de leur infériorité numérique dès la 35’, le reste du match et surtout résister farouchement aux assauts rageurs des Clubistes, pour préserver leur précieux acquis. Hidoussi, l’air heureux, nous confia, à ce propos, à l’issue du match : «C’était la victoire du cran. Je félicite mes joueurs pour avoir pu surmonter leurs traumatismes, leurs appréhensions et leurs handicaps et remporter la victoire qu’il faut pour retrouver la confiance et la sérénité et se remettre en selle. C’est un nouveau départ très encourageant pour se remettre sérieusement au travail et envisager la suite du parcours avec davantage d’optimisme».

CA : une équipe mal à l’aise
En dépit d’une formation clubiste à fière allure et des doublures de luxe, en l’occurrence Sellami, Traoré et Hmam sur le banc des remplaçants, les visiteurs n’ont rien présenté de bon, au cours de la première période de jeu, et se sont contentés de subir le jeu, de riposter par intermittence et de neutraliser les velléités offensives adverses plutôt que de construire leur propre jeu. Le fait que Dhaouadi effectue le premier centrage clubiste à la 8’ et que Melliti tire le premier corner à la 31’ est édifiant à plus d’un titre; les joueurs donnaient l’impression d’être mal à l’aise, mal campés sur leurs jambes et manquant lamentablement d’initiative et d’imagination. Il a fallu qu’ils encaissent un but à la 52’ pour qu’ils soient secoués de leur torpeur et qu’ils remettent leur machine offensive — quelque peu grippée — en marche. Il y a eu alors des permutations de postes entre les deux ailiers Dhaouadi et Mouihbi, puis une reconversion du même Dhaouadi en demi offensif pour épauler Akrout esseulé et amorphe, et enfin l’incorporation de Sellami et de Traoré pour tenter de déverrouiller le dispositif défensif aghlabide. Mais c’était insuffisant devant l’opiniâtreté et la rage de vaincre des Kairouanais.
Par ailleurs, l’entraîneur Bracci devrait revoir sa défense qui a laissé entrevoir bien des lacunes aussi bien à l’axe, qui assume la responsabilité du but encaissé, qu’au côté latéral gauche où Meriah en a vu de toutes les couleurs de la part du jeune ailier Troudi. Rien qu’à voir le désarroi de Bracci qui a réprimandé sévèrement ses joueurs à l’issue du match et leur a reproché de dormir sur leurs lauriers pour réaliser que beaucoup reste à faire. Et de conclure, l’air dépité : «Je n’ai pas vu des joueurs aptes à se remettre constamment en cause à jouer pour le titre. C’était un ensemble méconnaissable au jeu statique et qui ne pourra pas aller loin».
Certes, avec des prétentions revues à la baisse, des joueurs recroquevillés sur eux-mêmes et manquant visiblement de créativité et de force de caractère et des choix technico-tactiques mal digérés et mal appliqués, l’avenir immédiat du CA ne semble pas rose. A moins que tout le monde mette du sien pour surmonter ces handicaps, colmater les brèches et reprendre confiance.
Quant aux Aghlabides, cette victoire qui arrive au bon moment leur permettra sans doute de voir plus clair et leur servira de tremplin pour progresser et aller de l’avant.

Extra Ball:

Comme à l’accoutumée, le match JSK-CA a drainé beaucoup de supporters des deux camps qui ont bravé la canicule par ce temps de jeûne pour épauler leurs favoris.

Bonne organisation dans et autour du stade avec un service d’ordre qui veille au grain, fermement mais discrètement. Aucun incident n’était à déplorer pendant et après le match. Bravo !

Lors de la saison écoulée, la JSK a battu le CA à Kairouan sur le même score de 1 à 0. But de H. Jaber dont l’arrivée est annoncée pour très bientôt pour renforcer l’effectif aghlabide.

L’ex-enfant du club Dhaouadi avait les nerfs à fleur de peau et a dû être prévenu, à maintes reprises, par l’arbitre pour qu’il garde son calme, avant d’être averti en fin de rencontre.

Dans le camp aghlabide, Ouertani et Dridi ont écopé un carton jaune pour palabres ou jeu dur, alors que Rouatbi, dont c’est la première apparition, a été expulsé à la 35’ pour somme d’avertissements.

L’expulsion de Rouatbi est la deuxième consécutive après celle de Dardouri survenue lors de la précédente journée face au ST. Où va-t-on à ce rythme?

En l’absence d’Echeikh et de Yousfi, indisponibles, Kasdaoui et Jabnoun, qui ont fait une brève apparition lors des deux premiers matches de la JSK, ont été titularisés face au CA et ont disputé la totalité du match.

Kasdaoui a marqué son premier but de la saison. Auparavant et au cours de la dernière trêve observée par le championnat, il a marqué trois buts, à raison d’un but par match, lors des trois matches amicaux disputés par la JSK, face à Nadi Emirati (3-2) et à l’ASG, en aller et retour (2-1 et 2-2). Pourvu que ça dure.

Le milieu Ahmed Hlali, dont le contrat est arrivé à expiration le 30 juin dernier, était un spectateur attentif du match JSK-CA.
Interrogé sur le motif de sa présence sur les gradins, il nous a dit qu’il était là pour regarder ses anciens équipiers. Serait-ce un signe pour les recruteurs kairouanais ? Wait and see.

L’arbitre Mohamed Saïd Kordi a dirigé, la saison dernière, deux matches de la JSK. Le premier face à l’EST (0-4) pour le compte de la 10e journée, le second face au CAB (2-3) pour le compte de la 18e journée. Donc après deux défaites, une victoire. C’est de bon augure.

Auteur : Habib MRABET
Ajouté le : 24-08-2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les enseignements du match JSK-CA/ Habib Mrabet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» Match amical sénior pour le 28/11
» Royal Rumble match
» Royal Rumble Match

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Kairouan :: LA JSK-
Sauter vers: