Le forum de Kairouan

منتدى القيروان
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
السيد عبد المجيد لغوان الوالي الجديد لولاية القيروان
نبيل الضيف يعود إلى ممارسة مهامه على راس النيابة الخصوية في انتظار صدور القائمة الجديدة ويبادر بإزالة بناءتين فوضويتين أحداها بالحي التجاري 1 والثانية بطريق حفوز

Partagez | 
 

 Accidents de la route il est temps qu'on en parle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Back Again
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2640
Localisation : Le sahel kairouanais
Humeur : en dents de scie
Loisirs : Culture & Sport
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Lun 23 Oct - 9:15

Les accidents de la route n'ont jamais endeuillé les familles autant que ces deux derniers jours du mois de ramadan.

Trois accidents mortels. Déjà hier deux accidents ont coûté la vie à 6 étudiants véhiculés comme des marchandises par un louagiste clandestin du coté de Hajeb layoun. Un autre a eu lieu à Chebika. Ce matin à la veille de l'Aïd un 3e accident a ôté la vie à un jeune médecin spécialiste (chef de service pneumo) Dr Fethi SLIMANE agé de 46 ans marié et père de 3 enfants exerçant depuis une dizaine d'années à l'hôpital Ibn El Jazzar. Bilan 7 morts sur les deux voitures entrées en collision dont son propre père, son frère et son petit neveu. Rien que pour la journée d'hier on parle déjà de 14 morts sans compter les blessés. La morgue de l'hôpital régional de Kairouan est pleine à craquer.

Le mois passé quatre accidents ont eu lieu causant la mort de 9 passagers. En ce début du mois d'octobre un autre accident a eu lieu dans la délégation de Bouhajla provoquant la mort de 2 personnes. Et la liste macabre n'en finit pas!

Un lourd bilan et une véritable hécatombe aux conséquences désastreuses pour les familles des victimes, la communauté tunisienne et l'état (assurances, soins etc…) avec des pertes concomitantes de l'ordre de 500.000 D/jour

Qu'est ce qui se passe du coté de Kairouan qui paie chaque année un lourd tribu à ce fléau ? Il est temps d'en parler, d'analyser la situation actuelle et les programmes en cours afin de les renforcer ou d'en proposer l'amélioration. kairouan.org fait de son mieux pour provoquer des débats et des interactions entre les usagers de la route. Nous souhaitons des contributions très riches, en nombre suffisant pour traiter les contours multiples et tentaculaires d'une question épineuse comme celle des accidents de la route.

Quoi que stagnants depuis une dizaine d'années et nivelés aux alentours de 12.000 les accidents de la circulation ont causé bon an mal an la mort de 1.500 personnes et 15.000 blessés Chaque jour on enregistre 32 accidents faisant, en moyenne, 4 morts et 43 blessés

Des accidents recensés, il en ressort que la vitesse est la principale cause (31.60% du total des tués et à 19.74% des blessés). Les dix dernières années (1996-2005) les accidents de la route ont coûté la vie à 14.788 de nos compatriotes et blessé et 156.672 l'équivalent des populations de deux villes comme Kairouan et Jendouba réunies pour que vous mesurez un peu l'ampleur des dégâts. En gardant le même taux de fécondité et au rythme où nous allons la Tunisie entière va être décimée d'ici 60 ans exactement Les bombardements israéliens au Liban ont fait 967 morts et 3.293 blessés l'équivalent de 8 mois d'accidents en tunisie !

En l'espace de deux ans j'ai perdu personnellement trois amis de très grande valeur tous morts dans des accidents routiers. Il s'agit du mathématicien Taha SBOUI, des médecins Dr Slah KHARRAT et Dr Fethi SLIMANE.

Le sujet est complexe admet-on au ministère des Transports où la révision du Code de la route est actuellement à l'étude. La sécurité routière est en effet tributaire d'actions multiples dans plusieurs domaines : l'infrastructure routière, l'éducation et le comportement des conducteurs et autres usagers de la route, l'état du parc automobile, les dispositions réglementaires, l'organisation des services de prévention et de secours, etc.

Certes, la Tunisie a franchi des pas importants dans ce domaine par le biais d'une stratégie visant le développement de la législation routière, le renforcement de l'infrastructure routière, l'amélioration du parc automobile national et le renforcement du contrôle technique des véhicules

Il en demeure, non moins important, de booster le rôle du tissu associatif pour combattre ce fléau autant dévastateur qu'une pandémie ou un bombardement intensif. Le chef de l'état en personne qui a fait part de sa préoccupation de l'augmentation du nombre des victimes des accidents de la route lors de sa visite le poste de la circulation routière à Turki (28 juillet 2006) a recommandé d'approfondir la réflexion sur les causes des accidents de la circulation, notamment à la lumière de l'évolution qualitative qu'a connu le réseau routier au cours des dernières années et de l'aménagement d'une infrastructure moderne dans les différentes régions de la République.

Dans le monde, selon l'OMS, plus d'un million de personnes meurent tous les ans, dans des accidents de la route et 50 à 70 millions autres sont blessées. Dans les pays en développement, le coût global des accidents s'élève au moins à 70 milliards de dollars américain par an, soit l'équivalent de 1 à 2 points du PIB.

_________________
Med Rebai
The Sun Back Again

du forum | de Kairouan | de Kairouan


Dernière édition par le Mar 24 Oct - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kairouan.org
Kayraweni

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Tokyo
Humeur : Commerce
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Lun 23 Oct - 10:31

Une petite faute de manoeuvre et la route devient la scene pour un accident mortel ...
Il est assez facile de constater que, malgré toutes les mesures draconniennes prises à l'encontre des automobilistes par les gouvernements successifs, le nombre de tués sur nos routes ne diminue, pour ainsi dire, pas ou trop peu (la baisse constatée vient essentiellement de la sécurisation des véhicules et des routes). Il serait temps que nos gouvernants réalisent qu'ils sont en train de prendre le problème par le mauvais bout. Par exemple, pourquoi s'acharnent-ils sur la vitesse ? La vitesse tue, c'est indéniable, mais uniquement en cas d'accident ! Or, les accidents dont la seule cause est la vitesse sont plutôt rarissimes, d'où la faible efficacité des mesures prises.
En fait, la première cause de la mortalité routière est l'accident, qui, dans la grande majorité des cas, est lié à l'incompétence des conducteurs (au sens large du terme, puisque j'y inclus l'irrespect qui n'est rien d'autre que de l'incompétence en matière de vie en société), et pas uniquement des jeunes qui en sont évidemment (et malheureusement) les premières victimes
Voici quelques regles a ne pas oublier :
*RESPECTER LE CODE DE LA ROUTE:Si vous décidez toutefois de ne pas respecter une de ces règles (au hasard, la limitation de vitesse), n'oubliez pas que le code de la route ne prévoit que ce qu'il dicte. Donc, en vous écartant de ce règlement, vous n'êtes plus protégé par celui-ci
*CONNAITRE SA ROUTE:Quoi qu'il en soit, pour bien conduire sur une route, il est impératif de savoir à l'avance ce que vous allez rencontrer, en bref, il faut connaître sa route. C'est à dire, savoir quand et comment elle tourne à gauche ou à droite, mais également connaître chaque route, chaque chemin, chaque parking qui débouche sur celle-ci. C'est aussi connaître chacun des pièges qu'elle peut cacher (trous, bosses, gravillons, feuilles mortes, ...). C'est enfin, et cela, peu de personnes y pensent, repérer des voies de dégagement (en cas d'urgence extrême freiner est souvent insuffisant, il faut alors pouvoir éviter l'obstacle).
Sur une route que vous fréquentez beaucoup, ces informations sont faciles à recueillir, mais sur une route que vous empruntez rarement ou pour la première fois ... vous ne disposez que de la signalisation (les panneaux et les marques au sol) pour obtenir ces renseignements. Donc, regardez bien votre route (et ses abords) et roulez un peu moins vite.

*CONNAITRE SON VEHICULE:Malgé ces précautions, une (mauvaise) surprise peut vous attendre à tout moment. C'est à ce moment précis que vous aurez besoin de connaître votre véhicule. C'est à dire, savoir comment il va réagir dans des circonstances peu ordinaires : freinage brusque à petite, moyenne ou grande vitesse, en ligne droite ou en courbe, sur route sèche, mouillée
*CONNAITRE SES PROPRES LIMITES:Chacun de nous a des capacités différentes, et le code de la route est rédigé en tenant compte d'une moyenne. En fonction de vos capacités, il vous faudra adapter celui-ci en vous imposant des règles plus strictes sur les points où vous êtes moins à l'aise.
Par exemple, peut être ne vous sentez-vous pas capable de rouler à plus de 100 Km/h, alors évitez de prendre l'autoroute ! Ou encore, si un verre de vin suffit à vous faire tourner la tête et que vous devez prendre le volant, ne le buvez pas ! Et ainsi de suite, c'est à chacun de vous de trouver ses limites, et d'agir en conséquence.

*ANTICIPER AU MAXIMUMVery Happyésormais, vous êtes maître de votre véhicule, mais cela n'est toujours pas suffisant. Un incident peut encore survenir dans des conditions qui font que l'accident est inévitable, quelque soit votre maîtrise. Pour éviter ce genre de désagrément, il faut donc essayer de le prévoir à l'avance, de façon à pouvoir agir tant que cela est encore utile.
En fait, pour bien anticiper, il faut d'abord observer (principalement avec ses yeux, mais aussi avec ses oreilles), et ensuite, il faut imaginer ce qui devrait ou pourrait se produire.

*RESPECTER LES AUTRES:ce qui est peut être le plus important : les autres. Malheureusement, vous n'êtes pas seul sur la route. Il s'agit d'un lieu public, accessible à tous : jeunes, moins jeunes, à pieds, sur deux roues, quatres roues ou plus. Chacun de ces usagers peut réagir à un évènement de façon différente, en fonction de ses moyens physiques, psychologiques ou mécaniques. Faites donc preuve d'indulgence envers la personne qui aura fait une erreur (surtout si elle est sans conséquence), cela peut arriver à tout le monde, y compris à vous-même. En fait, il n'est pas uniquement question ici de courtoisie ou de savoir-vivre, mais aussi d'humilité et de sécurité : si vous êtes conscient que vous n'êtes pas à l'abri d'une erreur, vous êtes conscient que les autres non plus (et réciproquement). Vous n'avez alors plus qu'à ajouter ce risque d'erreur dans votre marge de sécurité, et tout ira pour le mieux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayraweni

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Tokyo
Humeur : Commerce
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Lun 23 Oct - 15:20

Toute mesure a un coût. Ces améliorations doivent rentrer dans le cadre de l'effort que la nation veut bien consacrer à la sécurité routière. Une meilleure formation des conducteurs est un gage important de sécurité, elle ne peut pas être négligée.
IL faut bien développer ce que devrait être une véritable politique de sécurité routière dans tous ses aspects.

* restauration de la légalité sur la route,
* éducation et formation dans les écoles,
* amélioration de la préparation au permis de conduire,
* intensification de la communication grand public,
* amélioration de la sécurité des infrastructures routières,
*adaptation des véhicules à leur usage,
* politique cohérente des transports.
On peut resumer tout cela en chapitres ou bien en quatres objectifs...pour les nouveaux eeleves qui feront une formation de conduite dans les autos ecoles.

En quatres choses : les connaissances, les savoir-faire, les attitudes et les capacités nécessaires pour bien conduire et pour bien se conduire sur la route a

Le premier chapitre « Devenir automobiliste » fait l'inventaire des savoirs que l'élève devra assimiler : connaître sa voiture, les règles formelles (le Code de la Route) et informelles (le bon usage) qui s'imposent au conducteur dans ses relations avec les autres usagers.

Le 2ème chapitre « Gérer son déplacement » précise les gestes et les techniques que l'élève aura à maîtriser ainsi que les précautions à prendre pour démarrer, rouler sur route, s'insérer dans la circulation, doubler et s'arrêter.

Le 3ème chapitre détaille les attitudes à adopter devant les événements imprévus de la circulation de façon à anticiper et prévenir les risques et avoir un comportement adapté dans les situations d'urgence et en cas d'accident.

Le 4ème chapitre « Comprendre le phénomène automobile » invite l'élève à appréhender ce monde nouveau pour lui dans lequel il va bientôt s'insérer.

Donc la conduite est tout un systeme ,une culture si on veut le dire ..le travail maintenant doit se faire au niveau des autos ecoles je pense pour beaucoup mieux former, beaucoup mieux developper la conscience et la capacite vraiment a prendre le volant ...
je me rappele personellement que le premier jour ou jai commence la formation a l'auto ecole le meme jour j'ai pris prendre le volant et c'etait sous la demande du formateur et vous savez quoi ? on est sortis de kairouan et on a depasse Raggada ...biensur a 20 ans j'etait heureux de cette experience et de la confiance que m'a donne le formateur ..mais hey est ce que c'est bien ? Biensur que non ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Back Again
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2640
Localisation : Le sahel kairouanais
Humeur : en dents de scie
Loisirs : Culture & Sport
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Lun 23 Oct - 20:00

Merci Kayraweni pour ces propositions cohérentes et précieuses.

Pouvez vous résumer l'expérience des Japonais pour endiguer ce fléau étayée par des statistiques sur les accidents de la route.

Je souhaite que les autres forumiens nous rejoignent sur un dossier aussi épineux et complexe qui nous concerne tous.

En vous réitérant mes remerciements
Aïdkom mabrouk

_________________
Med Rebai
The Sun Back Again

du forum | de Kairouan | de Kairouan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kairouan.org
ocean_kairouan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 317
Age : 38
Localisation : Philadelphia
Humeur : variable
Loisirs : Tennis, natation, Yoga, Cinema
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Mer 25 Oct - 19:55

Je peux ajouter aussi le fait que les conducteurs ne respectent pas les agents de la garde nationale (Harass) , car des agents plus attentifs et plus severes = veut dire des conducteurs plus respectueux du code la route et donc moins d'accidents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayraweni

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Tokyo
Humeur : Commerce
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Mer 25 Oct - 20:47

Il faut que chaque route soit equipee de plusieurs radars a plusieurs niveaux ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Back Again
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2640
Localisation : Le sahel kairouanais
Humeur : en dents de scie
Loisirs : Culture & Sport
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Ven 27 Oct - 11:51

Les medias tunisiens remerciés commencent à s'occuper sérieusement du problème la preuve deux articles parus aujourd'hui à la une du journal Le Temps signés Hatem Belhaj et Neji Khammari

Les conducteurs du lundi-mardi
La télé a eu beau montrer les images terribles d'un accident meurtrier la veille de l'Aïd mais les chauffards ont la peau dure. Rien ne les arrête même pas la campagne de vigilance de la Garde nationale ni celle de la police de circulation.

Et il faut sortir les deux jours de l'Aïd sur quatre roues pour réaliser à quel point le danger guette les raisonnables conducteurs quand ce qu'on appelait jadis les « conducteurs du dimanche » sont parsemés sur les routes.

Ce sont au fait des conducteurs occasionnels qui se croient au centre de l'univers, se cramponnent à leur volant et suivent leur seul instinct pour rouler... sans tenir compte des autres, ni des signalements, ni des indications et encore moins des priorités.

Certains roulent dans une ville pour la première fois, d'autres ne conduisent en bonne et due forme que deux jours par an !

Accidents de la route et infrastructures routières
Le triste bilan enregistré à Kairouan

Deux accidents tragiques, comme déjà annoncé, font 14 morts ... Mais avec 10.000 voitures qui traversent quotidiennement le gouvernorat, une autoroute résoudrait pas mal de problèmes ...

Un premier accident avait eu lieu samedi dernier au niveau de la localité d'El Karma de la délégation de Chebika (sur la route Kairouan - Hajeb Layoune) causé la mort de sept passagers, tous membres d'une seule famille ; originaire du gouvernorat de Kasserine. Le second est survenu à El Khadhraoui à 10 km de la ville de Kairouan (Route Kairouan - Sousse). Celui-ci a coûté la vie à sept passagers également, dont quatre membres d'une même famille originaire de Abou Rabiaâ de la délégation de Msaken et trois agents de la police dont deux sont originaires de gouvernorat de Sousse alors que le troisième est natif de Bouhajla... Un triste bilan, sans doute lié à l'excès de vitesse et au dépassement interdit.

Infrastructure routière à revoir
Avec plus de 10.000 voitures, qui la traversent quotidiennement le gouvernorat de Kairouan est le théâtre de plusieurs accidents mortels à cause de l'imprudence des usagers de la route et également à cause d'une infrastructure routière inadéquate. Il est vrai que des efforts sont déployés pour renouer les routes (celle de Kairouan -Tunis- et celle de la roccade sud). Mais d'autres routes à l'instar de celle reliant Kairouan. Oueslatia, étroite et encombrée à longueur de journée par les camions géants transportant des matériaux de construction et qui coûte la vie à 8 passagers originaires d'Oueslatia, c'était en 2004.

Pour une grande vigueur
Une grande vigueur est donc nécessaire pour éviter ce genre d'accidents et ces pertes de vies humaines. Les associations concernées ont également un rôle important à jouer en sensibilisant les citoyens aux dangers de la route.

Une autoroute Kairouan - Sousse, pourquoi pas ?
Kairouan n'est qu'à vingt minutes de Sousse et à quinze minutes de Msaken. Une autoroute la reliant à ces villes n'aidera-t-elle pas à résoudre le problème de l'encombrement sur cette route très fréquentée dans l'attente du rétablissement de la ligne ferroviaire ?

_________________
Med Rebai
The Sun Back Again

du forum | de Kairouan | de Kairouan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kairouan.org
Amara

avatar

Masculin
Nombre de messages : 598
Age : 54
Localisation : Tunisie
Humeur : Travail
Loisirs : Parfois
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Sam 28 Oct - 7:34

Merci chers Adm. et membres pour vos écleecissements et propositions à propos ce sujet vital , j'ajoute aussi les accidents mortels qui ont eu lieux ces dernières années sur la route reliant Kairouan-Sidi Bouzid via nasrallah surtout la tranche de Zaafrana-nasrallah-faidh qui ont causés la mort d'un certains nombre de citoyens.
Cette route étroite necessite une intervention à l'égard de la route Kairouan-Ennefidha .

Avec mes respects
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayraweni

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Tokyo
Humeur : Commerce
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Sam 28 Oct - 7:52

Faudrait il parler d'un ammenagement de toutes les routes et issues qui relient Kairouan aux autres ville de Tunisie ? Ainsi que la reprise du train et pour finir relier Kairouan a l'auto-route a Partir d'El Nfidha ...voici des appels d'offres primordiales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocean_kairouan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 317
Age : 38
Localisation : Philadelphia
Humeur : variable
Loisirs : Tennis, natation, Yoga, Cinema
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: le Train a kairouan   Dim 29 Oct - 18:56

maintenant que le sujet est abordé, j'aimerais que les gens se trouvan a Kairouan, font une action concrete afin de retablir le train a Kairouan.

Ca sert a quoi donc d'avoir des delegués dans le parlement ?

Si le retour du train n'est pas possible, on aimerais savoir pourquoi ?

Je suggere de faire circuler une petition par les habitants de kairouan pour appelé les autorité locale et nationale a intervenir pour aider la SNCFT a reconstruire les rails et redemarrer la ligne Kasserine-Kairouan-Sousse.

En attendant, je vais rever de pouvoir prendre le train a partir de kairouan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Back Again
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2640
Localisation : Le sahel kairouanais
Humeur : en dents de scie
Loisirs : Culture & Sport
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Dim 29 Oct - 22:07

A mon avis le problème incombe principalement au tissu associatif qui devrait s’occuper de la question de rétablissement de la ligne ferroviaire à Kairouan ce qui est techniquement possible. De nos jours le train est le moyen de transport le plus économique et le plus pratique

Simplement, il y a de quoi s’alarmer quand on sait que la première ligne reliant Kairouan à Sousse remonte déjà à 1881 (voir kairouan.org) http://www.kairouan.org/fr/economie/transports/train.htm
C’est exactement la période du plus grand développement du chemin de fer qui va de 1848 à 1914 principalement en Europe. Entre-temps que de chemins parcourus du monde civilisé avec les trains à grande vitesse notamment.

On ne demande pas le TGV (français) , le Shikansen (Japonais) ou le KTX Coréen ! On demande tout simplement le réactivation d’une ligne ferroviaire vieille de 125 ans abandonnée depuis 1969 à cause des inondations! Maintenant avec la construction de grands barrages dans la région le prétexte ne peut plus être invoqué.

En effet, Il n’est pas concevable de promouvoir durablement et structurellement Kairouan sans la décloisonner et ce en l’ouvrant sur le Sahel (Sousse et Enfida) avec ses ports de marchandises, ses aéroports, ses réseaux bancaires, commerciaux et touristiques, ses institutions sanitaires (hôpitaux, cliniques) et de justice (cour d’appel).

La communication entre ces deux villes est actuellement lente, difficile et dangereuse
En plus du train, l’idéal serait de construire une autoroute d’une cinquantaine de km qui ouvrira Kairouan non seulement sur le sahel mais sur toutes les régions côtières du pays.

_________________
Med Rebai
The Sun Back Again

du forum | de Kairouan | de Kairouan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kairouan.org
Kayraweni

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Tokyo
Humeur : Commerce
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Lun 30 Oct - 4:38

Au Japon le train est toute une culture :Regardez ..il ya meme des trains automatiques sans chauffeur ...

http://www.teaser.fr/~mzirnheld/japon/trains/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocean_kairouan

avatar

Masculin
Nombre de messages : 317
Age : 38
Localisation : Philadelphia
Humeur : variable
Loisirs : Tennis, natation, Yoga, Cinema
Date d'inscription : 22/02/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Jeu 2 Nov - 3:50

Voir cet article sur les chemin de fer

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chemin_de_fer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Back Again
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2640
Localisation : Le sahel kairouanais
Humeur : en dents de scie
Loisirs : Culture & Sport
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Jeu 2 Nov - 21:06

Toujours dans le même cadre du sujet "accidents de la route" et juste pour s'amuser je vous propose la video suivante de google "car jump" mais ne l'imitez surtout pas !!!


_________________
Med Rebai
The Sun Back Again

du forum | de Kairouan | de Kairouan


Dernière édition par le Ven 3 Nov - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kairouan.org
Back Again
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2640
Localisation : Le sahel kairouanais
Humeur : en dents de scie
Loisirs : Culture & Sport
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Ven 3 Nov - 0:18

L'horreur continue ! Hier huit morts d'un seul coup victimes d'un accident de la circulation sur la route reliant Siliana à Oueslatia entre un bus et une voiture de louage inter-urbain "nakl rifi".

La TV tunisienne a couvert l'événement macabre dans son journal de 20H.
L'urgence de la question est plus que nécessaire.

_________________
Med Rebai
The Sun Back Again

du forum | de Kairouan | de Kairouan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kairouan.org
Kayraweni

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Tokyo
Humeur : Commerce
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Dim 5 Nov - 14:56

Rabbi Yarham'hom B'kol ..wa le hawla wa kowwata illa billeh ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Back Again
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2640
Localisation : Le sahel kairouanais
Humeur : en dents de scie
Loisirs : Culture & Sport
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Mer 8 Nov - 16:18

Dans son discours du 7 novembre 2006, à l’occasion du 19e anniversaire du changement, le chef de l’Etat Zine El Abidine BEN ALI, a devancé tout le monde, pour annoncer la bonne nouvelle de construction d’une bretelle qui permettra de relier la partie nord de l’autoroute du sud ( Sfax- Ras Jedir) à la ville de Kairouan. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette heureuse initiative de très haut niveau. Merci M. le Président.

Souhaitons que les kairouanais sauront préparer et défendre un bon dossier relatif au rétablissement de la ligne de chemin de fer.

_________________
Med Rebai
The Sun Back Again

du forum | de Kairouan | de Kairouan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kairouan.org
Kayraweni

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Tokyo
Humeur : Commerce
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Jeu 9 Nov - 9:05

Belle initiative .
Et ca sera pour quand le commencement des travaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Back Again
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2640
Localisation : Le sahel kairouanais
Humeur : en dents de scie
Loisirs : Culture & Sport
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Jeu 9 Nov - 11:31

A ma connaissance les travaux démarreront en 2007 pour s'achever en 2009.

_________________
Med Rebai
The Sun Back Again

du forum | de Kairouan | de Kairouan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kairouan.org
Amara

avatar

Masculin
Nombre de messages : 598
Age : 54
Localisation : Tunisie
Humeur : Travail
Loisirs : Parfois
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Jeu 9 Nov - 16:00

Merci beaucoup pour les nouvelles de ctte discussion autour ce sujet de l'infrastructure routière à Kairouan
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayraweni

avatar

Nombre de messages : 208
Localisation : Tokyo
Humeur : Commerce
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Ven 10 Nov - 1:13

Merci Admin .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Back Again
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2640
Localisation : Le sahel kairouanais
Humeur : en dents de scie
Loisirs : Culture & Sport
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Jeu 16 Nov - 12:32

Les routes de la mort

Par Ibtissem

Dans un pays calme et serein, rien de plus triste et affligeant que d’apprendre que la fête de l’Aïd a fait une vingtaine de victimes et que quelques jours 8 personnes décédaient d’un accident de la route, et cela nous donne une triste réputation d’être parmi les pays où la route tue beaucoup : pratiquement un décès toutes les 6 heures sans compter les blessés et les handicapés et le coût social de cette hécatombe
D’après La Presse, en 2005, il y a eu 1.519 morts et 15.368 blessés, et l’impact économique de ces accidents atteint pratiquement les 200 millions de dinars annuellement. Sur l’ensemble de la planète, les accidents provoquent 1.2 million de décès, soit plus de 2 personnes à la minute et 50 fois plus de blessés.
Si on compare les chiffres entre pays, il y a 50% plus de morts en Tunisie qu’en France et 40% en moins que la planète, cela veut dire qu’il y a des pays où les routes sont de véritables coupe-gorge.
On a beau se dire que c’est le mektoub et que c’est «haka had omrou», les raisons de cette triste situation sont nombreuses et pour qu’il y ait un accident de circulation, il faut un certain nombre de composantes :
- un ou plusieurs véhicules,
- des chauffeurs,
- des passagers,
- des routes,
- une signalisation,
- et des circonstances.
Commençons par les véhicules : le développement exponentiel du parc, presque 50.000 véhicules par an, a fait que le nombre de mauvais conducteurs a aussi augmenté et cela se voit tous les jours sur nos routes : il y a de plus en plus de chauffards daltoniens et gauchers. Si le nombre de véhicules est un signe de développement –il y a environ un million de véhicules toutes catégories qui circulent dont l’âge varie de quelques jours à plusieurs décennies-, il signifie l’échec des autres systèmes de transports publics et privés. Regardez autour de vous : le matin les embouteillages causées par des véhicules remplis à 25% -voitures de 4 sièges où il n’y a qu’une seule personne, il faut dire que seuls les Scandinaves ont inventé le covoiturage …
Par ailleurs, imaginez si un TGM desservait le stade de Radès ou certains autres quartiers, et si la SNCFT pensait à associer au train un système de voitures de location à l’arrivée ; le calcul est à faire car il faut se baser sur le fait qu’une voiture à 20.000 DT qui est censée faire 100.000 km se voit greffer au titre de l’amortissement simplement la somme de 0,2 DT le KM, et je ne parle pas des mastodontes à 200.000DT. Imaginez que quelqu’un va a Gabès en train, il fera 900 km et sans les autres frais et risques, il aura déjà 180 DT de frais d’amortissement, et qu’il dispose d’un véhicule à un prix raisonnable … Mais cela suppose que les villes soient desservies par le train notamment celles où la route est la plus meurtrière, et c’est tout un programme qui coûte cher très cher en investissement et en entretien

Venons aux autres composantes ; là c’est une série d’articles qu’il faudrait rédiger : une ligne continue sur 20 km qui fait monter l’adrénaline, des routes de 5 m de large dans des zones où les gens roulent à tombeau ouvert et des chauffeurs de louages pressés de repartir et souvent des véhicules mal assurés et mal visités et une police de la circulation parfois découragée devant les débits routiers –en certains points du Grand-Tunis il passe plus de 150.000 véhicules/jour- et aussi les chauffards qui slaloment sur les routes. Il y a aussi les phénomènes sociaux comme les fêtes de l’aïd qui font créer des bouchons de plusieurs km,... Comment y remédier : déjà les images choquantes à la télé ont leur effet et il faudrait les voir et faire revoir, montrer aussi les gens qui restent handicapés à vie et faire faire des émissions sur les radios sur ces problèmes.
On a une seule solution, sensibiliser : car rien de plus triste que de voir un jeune de 22 ans qui part trop tôt parce qu il ne veut pas arriver trop tard …
Source : http://www.webmanagercenter.com/management/article.php?id=22224

_________________
Med Rebai
The Sun Back Again

du forum | de Kairouan | de Kairouan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kairouan.org
fadhil

avatar

Masculin
Nombre de messages : 47
Age : 39
Localisation : Tunisie
Humeur : bon
Loisirs : lecture et net
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Dim 3 Fév - 17:49

je me joins à vous tous pour rappeler les tristes destinées de nos martyrs de la route: je lis avec amertume et une grande tristesse ce qui est arrivée à ces passgers, nos concitoyens qui ont pris la route pour chercher du pain pour leurs enfants, un avenir meilleur pour eux et pour les leurs et qui ont perdu la vie ou la mobilitée et parfois la vie dans l'handicap devient une mort lente parfois pire que la mort elle même... Je rappelle avec tristesse que dans la plus part des cas l'état de nos infratstructures y est pour quelque choses... Cela me rappelle aussi une route... La route de la mort qui relie kairouan avec Nasrallah et Puis El Faîdh...Une route qui a pris la vie à beaucoup de nos fréres... Et qui continuera à semer la terreur pour ses habitués... Que Dieu les préserves dans leurs chemins... Tous mes fréres et vos fréres...

Oui ...Les accidents et l'État déplorable de nos routes... Il faudra en parler ... Oui, certes mais il faudra agir et agir vite pour épargner la vie... Une vie précieuse et digne pour tous nos passagers...

Tarik Essalama à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amara

avatar

Masculin
Nombre de messages : 598
Age : 54
Localisation : Tunisie
Humeur : Travail
Loisirs : Parfois
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Lun 28 Déc - 9:44

"La route de la mort qui relie Kairouan avec Nasrallah ...Une route qui a pris la vie à beaucoup de nos fréres... Et qui continuera à semer la terreur pour ses habitués... Que Dieu les préserves dans leurs chemins... Tous mes fréres et vos fréres..."
ثلاث سنوات مرت عن اثارة موضوع حالة الطرقات ببعض جهات القيروان ومازلنا نعيش نفس الحالة الغير طبيعية للطريق عندما نسلك المسافة الرابطة بين القيروان ونصرالله وخاصة المفترق زعفرانة ومعتمدية نصرالله
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wadja79



Nombre de messages : 814
Age : 38
Localisation : La Marsa
Humeur : hamdoullah
Loisirs : Lecture, Sport
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   Mer 30 Déc - 19:56

Assalamou alaykom,

Cher Amara, je ne sais pas pourquoi vous vous indignez à ce point? Cher ami, les promesses de projets jamais réalisés sont devenues une habitude à Kairouan. Il faut faire avec maintenant Smile . C'est même devenu la règle chez nous. A ce rythme là, c'est quand on verra une promesse se réaliser à Kairouan qu'il faudra s'étonner et s'indigner. D'ailleurs, lorsque j'ai consulté ce sujet j'ai trouvé que la promesse d'une bretelle d'autoroute était faite dès 2006 avec des travaux qui commenceraient en 2007 et s'achèveraient en 2009 (et voilà le travail!!!).

En tous cas, c'est un article paru hier à "ESSABAH" à la deuxième page qui a retenu mon attention. Il parlait des "routes de la mort". Kairouan est placée en 4ème position, dans le top 6 tunisien, en terme de nombre de morts des accidents routiers. D'ailleurs, c'est la seule ville non-côtière dans ce classement renfermant les 6 gouvernorats qui accaparent à eux seuls la moitié des victimes de la route en Tunisie pour 2009 (Medenine, Sfax, Nabeul, Kairouan, Sousse et Tunis). En lisant cet article, j'ai remarqué les trucs suivants:

- L'article avance que la principale cause des accidents mortels n'est pas le comportement irresponsable des conducteurs mais l'état déplorable des routes. En effet, les statistiques montrent que la majorité des accidents mortels se répètent aux mêmes points qu'on appelle "points noirs" (Kairouan en compte 10).

- Il est alors inutile de continuer de nous faire croire que le facteur humain est derrière le taux élevé des accidents mortels chez nous. Pour en être certain, les pouvoirs publics peuvent faire l'expérience d'aménager l'un de ces points noirs en élargissant la route des 2 côtés, en aménageant des bas-côtés plus larges, en éliminant tous les obstacles qui empêcheraient une bonne visibilité du conducteur et surtout en assurant un éclairage pour la nuit. Par la suite, on n'a qu'à comparer l'évolution du nombre de victimes par rapport à l'année d'avant. Si ça baisse, on n'aura qu'à généraliser cette politique sur tous les autres points noirs. Pas besoin d'être Einstein pour y penser.

- Un responsable du ministère de l'aménagement a rejeté cette idée en avançant le coût "jugé" très élevé de ces travaux. Le responsable en question a avancé le chiffre de 15 millions de dinars pour traiter les points noirs de la route entre Hammam Lif et Borj Cedria. Cette politique serait donc irréalisable selon lui, faute de moyens.

- Deux pages plus loin, c'est à dire à la page 4, on peut lire qu'on vient d'allouer 17 millions de dinars pour la modernisation des quais du port commercial de Sousse. En sachant qu'on s'apprête à commencer les travaux du port d'Enfidha (30 km plus loin), je vous laisse juger de l'utilité de ce projet et surtout de son caractère "urgent" par rapport à celui des accidents routiers mortels confused .

- Les accidents de la route coûtent à la communauté nationale D.500.000 par jour (chiffre rapporté par Si Med REBAI dans un article précédent) soit presque 182 millions de dinars par an. Et on trouve encore le moyen de nous dire qu'on n'a pas assez de fonds alors qu'on voit bien chaque année des routes bien aménagées qui poussent comme des champignons dans les zones touristiques à Sousse, Monastir et Hammamet. Allez comprendre comment?

هوكا كيف تفهمو حاجة قولولي!!!

_________________
Il n'y a point de rêves trop grands mais des esprits trop petits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accidents de la route il est temps qu'on en parle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accidents de la route il est temps qu'on en parle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA ROUTE DES PLANTATIONS
» Accident horrible de la route à Léogane
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Kairouan :: KAIROUAN-
Sauter vers: