Le forum de Kairouan

منتدى القيروان
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
السيد عبد المجيد لغوان الوالي الجديد لولاية القيروان
نبيل الضيف يعود إلى ممارسة مهامه على راس النيابة الخصوية في انتظار صدور القائمة الجديدة ويبادر بإزالة بناءتين فوضويتين أحداها بالحي التجاري 1 والثانية بطريق حفوز

Partagez | 
 

 prof de sciences naturelles en ligne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Ven 31 Oct - 15:24

Commentaires des shémas et graphiques sur les cycles ovarien et utérin et les variations des hormones hypophysaires et ovariennes. On considère ici un cycle moyen de 28 jours.
En phase folliculaire (j0j9)
Des cellules de l’antéhypophyse sécrètent FSH et LH qui agissent sur les follicules en croissance très réceptifs à FSH. Quand les follicules ont suffisamment grossi, ils sécrétent un faible quantité d’oestrogènes qui exercent un rétrocontrôle négatif sur le complexe hypothalamo-hypophysaire(CHH). L’antéhypophyse sécrète alors moins de FSH et LH.
En phase ovulatoire (j10j14)
Le follicule dominant, devenu follicule de De Graaf, sécrète une importante quantité d’oestrogènes dans le sang. Un effet contraire à celui de la phase folliculaire se produit alors sur le CHH.
Les oestrogènes, parce qu’en forte concentration dans le sang, vont exercer un rétrocontrôle positif sur le CHH.
L’antéhypophyse sécrète, de ce fait, une plus grande quantité de LH et FSH. Le pic de LH qui se produit alors va déclencher l’ovulation qui a lieu en moins de cinq minutes. Le pic de LH est également nécessaire à la mise en place du corps jaune.
En phase lutéale (j15j28)
Le corps jaune, grâce à la sécrétion de progestérone, exerce une importante inhibition de la sécrétion de LH et FSH. On parle alors de rétrocontrôle négatif des ovaires (via la progestérone) sur le CHH. Cette baisse du taux sanguin de LH prévient en outre la libération d’autres ovocytes. Le corps jaune sécrète également une faible quantité d’oestrogènes.
La diminution graduelle du taux sanguin de LH supprime le stimulus de l’activité du c.j. et celui-ci dégénère (cas où aucune fécondation n’a lieu).
Les taux d’oestrogènes et progestérone chutent brusquement. Cette chute met fin à l’inhibition de la sécrétion de FSH et LH et un nouveau cycle peut commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Dim 2 Nov - 19:08

http://images.google.com/imgres?imgurl=http://www.bebe-arrive.com/ovaire.gif&imgrefurl=http://blog.doctissimo.fr/php/blog/zestroyella/index.php/2004/04/03&h=224&w=327&sz=18&hl=fr&start=9&um=1&usg=__KWW41KkkokzGjsHFjGZ3ZoVi_vA=&tbnid=uwE728hiep8zJM:&tbnh=81&tbnw=118&prev=/images%3Fq%3Dovaire%2Bde%2Bla%2Bfemme%26um%3D1%26hl%3Dfr%26lr%3Dlang_fr%26client%3Dfirefox-a%26channel%3Ds%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Dim 2 Nov - 19:18

http://images.google.com/imgres?imgurl=http://archimede.bibl.ulaval.ca/archimede/files/f0312baf-5678-44d0-acfc-9539cf49538d/22412000.jpg&imgrefurl=http://archimede.bibl.ulaval.ca/archimede/files/f0312baf-5678-44d0-acfc-9539cf49538d/ch01.html&h=482&w=579&sz=165&hl=fr&start=22&um=1&usg=__YN12PvntonQT4-C7rtRyJMKp4oQ=&tbnid=lr-J7UDZLT1ztM:&tbnh=112&tbnw=134&prev=/images%3Fq%3Dovaire%2Bde%2Bla%2Bfemme%26start%3D21%26um%3D1%26hl%3Dfr%26lr%3Dlang_fr%26client%3Dfirefox-a%26channel%3Ds%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26sa%3DN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Jeu 13 Nov - 1:17

Transmission synaptique, excitabilité


- Quel changement entraîne la dépolarisation de la membrane d'un neurone?

1. Une diminution de la perméabilité au sodium (Na+)
2. Une diminution de la perméabilité au potassium (K+)
3. Une diminution de la concentration extracellulaire de potassium (K+)
4. Une diminution de la concentration extracellulaire de sodium (Na+)
5. Une diminution de la concentration extracellulaire de calcium (Ca++)


- Lequel de ces mécanismes est absent d'une synapse dopaminergique?

1. l'hydroxylation de la tyrosine
2. la décarboxylation de la L-DOPA
3. la b-hydoxylation de la dopamine
4. l'oxydation de la monoamine oxydase
5. la méthylation par COAT


- Au niveau d'une synapse cholinergique muscarinique:

1. l'acétylcholine se lie à des récepteurs-canaux
2. l'action de l'acétylcholine peut activer une protéine G
3. l'action de l'acétylcholine peut modifier l'activité de l'adényl-cyclase
4. l'acétylcholine est reprise par un transporteur


- L'amplitude du potentiel d'une plaque motrice est diminuée par:

1. le curare
2. des anticorps contre les récepteurs à l'acétylcholine
3. une diminution de la concentration extracellulaire de sodium
4. des inibiteurs acétylcholinestérases


- Concernant la dernière phase du potentiel d'action, laquelle de ces affirmations est fausse?

1. les canaux sodiques sont ouverts
2. l'intérieur de la cellule est + (polarité positive) par rapport à l'extérieur
3. les ions Na entrent dans la cellule
4. La concentration de Na est plus élevée à l'intérieur de la cellule
5. la membrane est dans une période réfractaire


- La dépolarisation de la cellule de -80 à -20 millivolts peut augmenter l'efflux de K+ de la cellule

parce que

- il y une augmentation du gradient électrochimique du K+


- Le potentiel de repos de la membrane axonale est proche du potentiel d'équilibre de K

parce que

- au repos, la perméabilité au K+ de la membrane est grande par rapport à celle des autres ions




- Lors d'un potentiel d'action, les canaux K+ dépendants du voltage (IK, dr) s'ouvrent de manière transitoire

parce que

- Les canaux K+ dépendants du voltage s'activent spontanément lors de la dépolarisation




- Le potentiel inverse des canaux sodiques dépendants du voltage est près de +50 millivolts

parce que

- le potentiel d'équilibre du Na est près de +50 millivolts





Question sur la myéline:
- produite par les cellules de Schwann
- Il y a des canaux Na sous la gaine de myéline

(les autres propositions, ???)



Question sur la fréquence du potentiel d'action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: exercices de génétique 4ème sciences   Mar 16 Déc - 13:18

Le monohybridisme est une approche expérimentale dans laquelle on réalise un nombre important de croisements de manière à obtenir des effectifs suffisants pour que les proportions obtenues soient statistiquement significatives (parfois on doit se contenter d'une descendance restreinte).
Pour la résolution de ce type de problème, on doit se poser les questions suivantes:
Des deux gènes homologues étudiés, quel est le dominant, le récessif ; sont-ils co-dominants ?
Le caractère étudié est-il porté par un autosome ou un chromosome sexuel ? Les proportions observées sont-elles compatibles avec l'hypothèse émise quant aux deux questions précédentes ?
En général, lorsqu'on est en présence de deux allèles A1 et A2, chacun donnant un phénotype différent comme homozygote, il y a trois possibilités pour l'hétérozygote : phénotype hétérozygote type de descendance
- A1 ou A2 (le dominant) simple dominance
- ni A1 ni A2 dominance incomplète
- A1 et A2 co-dominance

M1 Soient 2 lignées de souris, l’une blanche, l’autre grise.
1) Comment peut-on se rendre compte de la pureté des lignées ?
2) On croise une blanche avec une grise ; la F1 est à 100% grise. Conclusion ?
3) Quels sont les résultats statistiques de la F2 ?
4) Doit-on s’assurer de la pureté de la lignée de souris blanches ?
5) Résultats statistiques du croisement F1 avec une souris grise de lignée pure ?
6) On attrape une souris grise échappée dans un couloir. Comment savoir si elle est de lignée pure ?

M2 On met dans une cage une souris noire et une souris brune et on les laisse avoir plusieurs portées. On découvre 9 souriceaux noirs et 8 bruns. Dans une autre cage, avec un autre couple noire x brune on n’obtient que 46 souriceaux noirs.
1) Quelle est l’hérédité de la couleur des souris ?
2) Quels sont les génotypes des parents dans les 2 cages ?

M3 Chez les bovins il existe un gène P qui dirige la formation des cornes. Il est dominant chez le taureau et récessif chez la vache. On croise un taureau sans cornes avec 3 vaches :
1) vache avec cornes : le veau n’a pas de cornes.
2) vache sans cornes : le veau a des cornes.
3) vache avec cornes : le veau a des cornes.
Trouvez le génotype et le sexe des 3 veaux.


M4 Un homme aux yeux bleus épouse une femme aux yeux bruns. Le père de la mariée a les yeux bleus.
Au cours d’une longue vie le couple a eu 12 enfants...tous aux yeux bruns !
Est-ce possible ?

M5 Le père de Marius a les yeux bruns et sa mère les yeux bleus. Marius épouse Olive qui a les yeux bruns et dont les 2 parents ont aussi les yeux bruns. Ils ont un fils aux yeux bleus.
1) Peut-on être sûr du génotype de Marius ?
2) Peut-on être sûr du génotype d’Olive ?
3) Quels sont les génotypes possibles des grands-parents ?

M6 Un couple de chiens à queue courte donne 3 chiots sans queue, 2 chiots à queue longue et 6 à queue courte.
1) Comment expliquer ces résultats ?
2) Quels sont les génotypes de tous ces chiens ?

M7 Lors de croisements de pois lisses avec des pois ridés, on obtient à la première génération (F1) 100 % de pois lisses.
Le croisement entre pois F1 donne 733 pois lisses et 267 pois ridés.
Cette proportion est-elle conforme à celle prédite par les lois de Mendel ?

M8 Le croisement d'une souris à yeux rouges avec une souris à yeux blancs donne en F1 100 % de souris à yeux rouges.
Le croisement de deux souris F1 donne 36 souris à yeux rouges et 13 à yeux blancs. Analysez cette descendance

M9 Le croisement d'une souris à oreilles longues avec une souris à oreilles courtes donne 12 souris à oreilles longues et 10 souris à oreilles courtes.
Le croisement de deux souris F1 à oreilles longues donne en F2 36 souris à oreilles longues et 13 à oreilles courtes.
Analysez cette descendance.

M10 Le croisement d'une plante à fleurs bleues avec une plante à fleurs blanches ne donne en F1 que des plantes à fleurs bleu pâle.
Si l'on croise deux plantes à fleurs bleu pâle de F1, on obtient en F2 : 27 bleues, 49 bleu pâle et 24 blanches.
Analysez ces résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bint blad

avatar

Féminin
Nombre de messages : 140
Age : 73
Localisation : kairouan
Humeur : serieuse,
Loisirs : poesie
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: hi   Dim 21 Déc - 9:46

hi brother,how r u?
i had the opportunity to teach with u(4 some weeks). i was addicted to the internet at school(teacher's room),u helped me a lot. i had to thank u.
bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Ce mystérieux cycle féminin   Ven 26 Déc - 0:50

Ce fameux cycle influe en profondeur sur les humeurs, le bien-être, le désir sexuel et bien sûr, la fertilité de chaque femme… Mais à part les règles, bien peu savent repérer et comprendre ce que se passe en elles mois après mois. Dommage car cette connaissance conduit en général à une plus grande confiance en soi.



1 Les règles : un début qui est une fin
Ce mystérieux cycle féminin
Le premier jour des règles marque le premier jour du cycle. Mais en réalité, les saignements sont la conséquence des événements du cycle précédent : l’ovule n’ayant pas été fécondé et aucune grossesse n’ayant démarré 14 jours plus tôt, la muqueuse qui tapissait l’intérieur de l’utérus se détache (voir l'anatomie de l'appareil génital féminin). On pourrait dire que l’utérus fait le ménage puisque aucun locataire n’est venu l’habiter. Le signal est donné par la variation des taux d’hormones dans le sang : le taux de progestérone – l’une des deux hormones féminines – chute plus ou moins brutalement provoquant la desquamation de la muqueuse et une certaine variation d’humeur.


2 Juste après les règles : calme plat de durée variable
Ce mystérieux cycle féminin
On parle parfois de période de latence pour désigner ces jours. En effet, les deux ovaires – lieux de fabrication des ovules et de sécrétion des hormones – sont au repos. En réalité, ils sécrètent déjà un peu d’œstrogène, l’autre hormone féminine, mais pas suffisamment pour provoquer une ovulation. La muqueuse utérine, elle, s’est réparée après les règles mais reste peu développée. Le col utérin est dur, en position basse et fermé par une glaire épaisse et collante qui ne permet pas le passage des spermatozoïdes. On le comprend : une union sexuelle durant cette période ne peut donner de grossesse.

Ce qu’on peut observer : au niveau de la vulve, la femme a une sensation de sécheresse, et elle ne ressent ni n’observe aucun écoulement de glaire.

Cette période est de durée variable. Elle peut durer 1, 2, 3, 10 jours ou davantage, comme ne pas exister. Ce temps varie d’une femme à l’autre, mais aussi, de façon moindre, d’un cycle à l’autre pour une même femme.

3 La période de fertilité : la grande forme !
Ce mystérieux cycle féminin
Cette fois l’ovaire, stimulé de plus en plus par l’hypophyse, sécrète suffisamment d’
oestrogènes pour qu’un ovule mûrisse à l’intérieur d’une enveloppe nommée follicule. Cette augmentation du taux d’œstrogènes provoque aussi l’épaississement de la muqueuse utérine, et la sécrétion par le col de l’utérus d’une glaire, substance blanche qui devient de plus en plus fluide et transparente. En cas d’union sexuelle, cette glaire peut garder en vie les spermatozoïdes jusqu’à l’ovulation. Lorsque les sécrétions d’oestrogènes sont à leur maximum, un follicule éclate et libère un ovule arrivé à maturation : c’est l’ovulation, le moment de plus grande fertilité bien sûr. L’ovule ne vit que 12 à 24 heures, pendant lesquelles il est fécondable, après quoi il se désagrège. L’ensemble de la période fertile dure environ 8 jours.

Ce qu’on peut observer : Cette période est très facilement repérable par toute femme (à condition de ne pas être sous pilule car alors l’activité de l’ovaire est bloquée et il n’y a pas d’ovulation). Au début de la période de fertilité, la femme peut sentir seulement un peu d’humidité au niveau de la vulve, ou trouver dans ses sous-vêtements des sécrétions blanches plus ou moins élastiques. Au fil des jours, cette glaire devient de plus en plus filante, liquide et transparente jusqu’à l’ovulation. Certaines se sentent carrément mouillées ou
« glissantes ». C’est le signe que l’ovulation est proche ou en train de se produire. On peut aussi ressentir une douleur au ventre aux alentours de l’ovulation. Sur le plan des humeurs, les sécrétions d’oestrogènes ont tendance à booster la forme : le moral est au beau, les émotions plutôt positives, et le désir sexuel nettement éveillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: quiz procréation   Ven 26 Déc - 0:56

http://www.college-rouillac.net/portailcdi/Evaluations%20sur%20la%20reproduction%20humaine/Evaluations/INDEX.htm
site intéressant pour les élèves de la 4ème année science
prenez soin de bien lire l'énnoncé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: potentiel d'action   Sam 6 Fév - 15:43

pour les élèves de 4ème science/sport/math
http://www.lucieberger.org/option_scientifique_TS/Doc_svt/1%20Pot_act.jpg
bon travail
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: un bon site de révision de neurophysiologie pour les élèves   Sam 6 Fév - 15:45

http://www.lucieberger.org/option_scientifique_TS/index_svt_opt_TS.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: cours illustré de neurophysiologie   Sam 6 Fév - 15:55

cours peut être utilisé par profs et élèves
http://pagesperso-orange.fr/mikeducroz/potnerf.htm#scheasynth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: trsomie 21   Sam 6 Fév - 16:00

http://www.snv.jussieu.fr/vie/documents/T21/T21.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: réflexe myotatique   Sam 6 Fév - 16:23

une animation flash très intéressante pour les élèves et les profs de svt afin de bien comprendre le réflexe myotatique et on peut tout dégager de cette animation
suivez le lien suivant
http://svtoiselet.free.fr/IMG/swf/reflexe_rotulien.swf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Sam 6 Fév - 16:25

not at all
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: réflexe myotatique   Sam 6 Fév - 16:32

suivre le lien ci-dessous
http://s2.e-monsite.com/2009/11/15/7651584tp-reflexe-myotatique-pdf.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboujasser



Masculin
Nombre de messages : 3
Age : 40
Localisation : kairouan
Humeur : education
Loisirs : sports
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Dim 7 Fév - 7:47

شكرا لك يا أبا تسنيم .... لم أستغرب أنّك استاذ بمعهد عقبة بن نافع فذلك المعهد سيبقى منارة يفخر بها أهل التربية في هذه الرّبوع ........................ دروس مجانية .......... إنّه لشيء ممتاز
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
faress_62

avatar

Masculin
Nombre de messages : 3178
Age : 55
Localisation : kairouan
Humeur : cool
Loisirs : culture
Date d'inscription : 13/09/2007

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Dim 7 Fév - 9:19

شكرا لك أبو تسنيم ودعوة لزملائك من أساتذة باقي المواد أن ينسجوا على منوالك

_________________
Admin

du forum | de Kairouan | de Kairouan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kairouan2009.blogspot.com/
chehaibi salah

avatar

Nombre de messages : 531
Age : 39
Localisation : kairouan
Humeur : la vie continue
Loisirs : sport
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Dim 7 Fév - 12:39

شكرا لك يا أبا تسنيم ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Sam 20 Fév - 23:13

propagation du message nerveux, codage du message nerveux
suivez le lien suivant
http://www.sos-svt.com/documents/c11.pdf?PHPSESSID=eb244e718a4c18ce0f07cb85049655a4
c gentil de dire un mot
salem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: QCM neurophysiologie   Dim 21 Fév - 0:03

1) Le réflexede flexion :
a- A ses récepteurs dans la peau.
b- Est un réflexe médullaire.
c- Est un réflexe poly synaptique.
d- Intervient dans le maintien de la posture.
2) Les fibres sensitives Ia :
a- Sont les axones des neurones de la corne antérieure de la moelle épinière.
b- Innervent les fuseaux neuromusculaires.
c- Sont les axones des neurones de la corne postérieure de la moelle épinière.
d- Sont les dendrites des neurones T dont les corps cellulaires sont localisées dans les gg spinaux.
3) Une section de la racine antérieure d’un nerf rachidien entraîne une dégénérescence :
a- Du bout central de cette racine antérieure.
b- Du bout périphérique de cette racine antérieure.
c- Du bout central et du bout périphérique de cette racine antérieure.
d- Des fibres sensitives du nerf rachidien.
4) Un récepteur sensoriel :
a- Est toujours localisé à la périphérie de l’organisme.
b- Stimulé, il est le siége de la naissance d’un potentiel de récepteur.
c- Envoie au centre nerveux un message codé en amplitude.
d- Ne présente pas de potentiel de repos.
5) La partie de la racine postérieure située entre le gg spinal et le nerf rachidien comporte :
a- Des axones.
b- Des dendrites.
c- Des axones et des dendrites.
d- Une ou plusieurs synapses.
6) Le réflexe de flexion est :
a- Un réflexe conditionnel.
b- Un réflexe proprioceptif.
c- Un réflexe extéroceptif.
d- Un réflexe myotatique.
7) La transduction est :
a- Une caractéristique du fuseau neuromusculaire.
b- Une caractéristique de tous les récepteurs sensoriels.
c- A l’origine du potentiel du récepteur.
d- A l’origine du potentiel du générateur.

Cool Dans un potentiel d’action, la repolarisation est le résultat
a- D’une entrée de Na+ à l’intérieur de la fibre.
b- D’une sortie de K+ par les canaux voltage dépendants à K+.
c- D’un excès de K+ à l’extérieur de la membrane de la fibre.
d- D’une entrée de Cl- et d’une sortie de K+.
9) La polarisation membranaire au repos :
a- Est une caractéristique de toutes cellules vivantes.
b- Est une relation avec la répartition ionique des ions Na+ et K+.
c- Est toujours constante à cause de l’imperméabilité de la membrane.

10) la transmission synaptique :
t dans un sens ou l’autre suivant l’origine du message nerveux.
b- Est une transmission de nature chimique.
c- Implique toujours le passage d’un PA.
d- -Est à l’origine d’un phénomène électrique post synaptique.
11) au niveau d’une synapse :
a- L’arrivée d’un message nerveux au niveau du bouton synaptique provoque un accroissement
de la perméabilité de la membrane aux ions Ca++.

b-Les ions Ca++ déclenchent le potentiel post synaptique.
c-La fixation d’une molécule du neurotransmetteur sur son récepteur est suffisante pour déclencher un PA.
d-Le neurotransmetteur une fois son action est terminée, est libéré du site récepteur.
12) un PPSE :
a- Correspond à une hyperpolarisation de la membrane post synaptique.
b Ne modifie pas la polarisation membranaire post synaptique.
c- Correspond à une dépolarisation de la membrane post synaptique.
d- Rend plus facile la naissance d’un PA post synaptique
13) un neurotransmetteur donné :
a- Est libéré au niveau de toutes les synapses neuro -neuroniques.
b- N’agit que sur certains neurones.
c- Est synthétisé par tous les types de neurones.
d- Agit toujours en déclenchant des PA post synaptiques.
14) la substance grise contient :
a- Des corps cellulaires identiques au niveau de tous les centres nerveux.
b- Des corps cellulaires de formes variables suivant le centre nerveux.
c- Des corps cellulaires indépendants des constituants de la substance blanche.
d- Des corps cellulaires en continuité avec les constituants de la substance blanche.
15) Un axone :
a- Est toujours myélinisé.
b- Est toujours localisé dans la substance grise.
c- Peut-être un constituant du nerf.
d- Est émis du corps cellulaire par le cône axonique.
16) les potentiels locaux :
e- Sont enregistrés lorsqu’on atteint le seuil de stimulation.
f- N’obéissent pas à la loi du tout ou rien.
g- Diminuent d’amplitude en s’éloignant du lieu de stimulation.
h- Sont des potentiels propageables.
17) un potentiel d ‘action et un potentiel local ont en commun :
a- La variation de la différence de potentiel membranaire.
b- Une amplitude constante.
c-La propagation sur une longue distance.
d-La présence d’un temps de latence.
18) le neurotransmetteur libéré au niveau de la synapse neuromusculaire est :
a- L’acétylcholine ou le GABA.
b- L’acétylcholine et le GABA.
c- L’acétylcholine.
d- L’adrénaline.
19) au niveau d’un récepteur sensoriel, le PA est né :
a Au niveau du site transducteur.
b- Au niveau du site générateur.
c- Lorsque la dépolarisation due au potentiel de récepteur atteint un seuil.
d- Par ouverture des canaux chimio- dépendants.
20) dans une cellule nerveuse au repos :
a- Les ions Na+ qui entrent et qui sortent ne sont pas à égalité.
b-La membrane plasmique présente à la fois un transport passif et un transport actif.
c-Les canaux de fuite sont toujours fermés.
d-Les canaux Na+et K+ voltage dépendants sont ouverts.
21) la période réfractaire est :
a- Une période d’inexcitabilité qui permet à la membrane de récupérer son PR.
b- Une période pendant laquelle la membrane est dépolarisée.
c- Une période pendant laquelle la membrane est hyper polarisée.
d- Une période pendant laquelle les CVD Na+ sont ouverts.[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: etude du fonctionnement d'un effecteur: le muscle squelettiq   Dim 28 Fév - 0:33

la contraction musculaire; mécanisme
glissement des filaments d'actine entre les filaments de myosine cheers
suiver le lien suivant : il s'agit d'une animation très importante pour une bonne copréhension de la contraction et de la conversion de l'energie chimique en énergie mécanique
http://www.ulysse.u-bordeaux.fr/atelier/ikramer/biocell_diffusion/gbb.cel.fa.104.b3/content/anim/contraction.swf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: QCM neurophysiologie   Dim 21 Mar - 21:41

choisisez la bonne réponse
1. Dans la racine postérieure d'un nerf rachidien, la partie située entre le ganglion spinal et la moelle épinière:
1.
conduit un message nerveux sensitif
2.
contient des dendrites
3.
conduit un message nerveux moteur
4.
contient des axones
2. Le réflexe myotatique:
1.
a son centre nerveux dans le bulbe rachidien
2.
a pour rôle le maintien de la posture et de l'équilibre de l'organisme
3.
a ses récepteurs dans la peau
4.
est une réaction d'un muscle squelettique à son propre étirement
3. Dans une synapse inhibitrice, le potentiel postsynaptique inhibiteur (PPSI) enregistré au niveau du neurone postsynaptique a pour origine:
1. ? l'entrée des ions K+ dans le neurone postsynaptique
2. ? La sortie des ions Ca++ du neurone postsynaptique
3. ? l'entrée des ions Cl- et la sortie des ion K+ au niveau du neurone postsynaptique
4. ? l'entrée des ions Na+ dans le neurone postsynaptique
4. La vitesse de propagation du message nerveux ets fonction:
1.
de la nature de la fibre nerveuse (myèlinisée ou amyèlinisée)
2.
de l'intensité du stimulus
3.
de la durée de stimulation
4.
du diamètre de la fibre nerveuse
5. La phase de dépolarisation d'un potentiel d'action au niveau d'une fibre nerveuse stimulée est le résultat:
1. ? d'un flux entrant de K+
2. ? d'un flux sortant de K+
3. ? d'un flux sortant de Na+
4. ? d'un flux entrant de Na+
6. L'intégration du message nerveux:
1.
se fait au niveau du cône axonique du neurone postsynaptique
2.
consiste à faire la somme algébrique des potentiels postsynaptiques excitateurs (PPSE) seulement
3.
consiste à faire la somme algébrique des potentiels postsynaptiques inhibiteurs (PPSI) seulement
4.
consiste à faire la somme algébrique des PPSE et des PPSI
7. La cocaine ets une drogue qui agit sur les synapses en:
1.
dégradant la dopamine au niveau de la fente synaptique
2.
favorisant l'action euphorisant de la dopamine
3.
se fixant sur les transporteurs de la dopamine au niveau de la membrane présynaptique
4.
se fixant sur les récepteurs de la dopamine au niveau de la membrane postsynaptique
8. Le potentiel de repos s'explique par:
1. ? un flux de Na+ et K+ à travers des canaux chimiodépendants
2. ? un flux des ions Na+ et K+ à travers des canaux voltages-dépendants
3. ? un flux passif des ions Na+ et K+ à travers la membrane cellulaire
4. ? une inégalité de concentration des ions Na+ et K+ de part et d'autre de la membrane cellulaire
9. Le rôle de la pompe Na+/K+ au niveau d'une fibre nerveuse est:
1.
de transporter passivement des ions Na+ et K+ à travers la membrane de la fibre
2.
de transporter des ions Na+ et K+ contre le gradient de concentration
3.
de maintenir le potentiel de repos
4.
d'assurer une égalité de concentration des ions Na+ et K+ de part et d'autre de la membrane
10. Dans un potentiel d'action, la phase de dépolarisation est le résultat:
1. ? d'une entrée massive d'ion Na+ à l'intérieur de la fibre nerveuse
2. ? d'une sortie d'ions K+ à l'extérieur de la fibre nerveuse
3. ? d'une entrée d'ion K+
4. ? du fonctionnement de la pompe à Na+/K+
11. La naissance du potentiel d'action dans une fibre nerveuse, suite à sa stimulation électrique, fait intervenir:
1. ? la pompe à Na+/K+
2. ? des canaux de fuite
3. ? des canaux voltages-dépendants à Na+ et à K+
4. ? des canaux chimiodépendants à Na+ et à K+
12. La cocaine est une drogue qui agit au niveau de certaines synapses neuroneuroniques en:
1.
inhibant la fixation de la dopamine sur la membrane du neurone postsynaptique
2.
empêchant la recapture de la dopamine par le neurone présynaptique
3.
donnant une sensation de plaisir
4.
inhibant la libération de la dopamine par le neurone présynaptique
13. La vitesse de propagation de l'influx nerveux le long d'une fibre nerveuse augmente lorsque:
1. ? la fréquence des stimulations augmente
2. ? la fibre nerveuse est amyèlinisée
3. ? le diamètre de la fibre augmente
4. ? l'intensité de la stimulation augmente au delà de l'intensité seuil
14. La transduction sensorielle est la conversion de:
1. ? l'influx nerveux moteur en influx nerveux sensitif
2. ? l'énergie du stimulus en énergie mécanique
3. ? l'énergie du stimulus en phénomène électrique
4. ? l'influx nerveux sensitif en influx nerveux moteur
15. La fixation du neurotransmetteur excitateur sur la membrane postsynaptique déclenche au niveau du neurone postsynaptique:
1.
L'ouverture des canaux Na+ chimiodépendants
2.
une dépolarisation
3.
L'ouverture des canaux Na+ volatges-dépendants
4.
une hyperpolarisation
16. Le message nerveux est:
1.
formé d'un seul potentiel d'action
2.
codé en modulation de fréquence
3.
formé d'une série de potentiels d'action
4.
codé en modulation d'amplitude

17. Au niveau du site transducteur d'un récepteur sensoriel, on enregistre, suite à une stimulation:
1. ? un PPSI
2. ? un potentiel local de récepteur
3. ? un potentiel d'action
4. ? un PPSE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: La transduction et le codage du message nerveux sensoriel   Dim 21 Mar - 23:13

* Le système nerveux central est sans cesse maintenu informé de tous les changements du milieu extérieur et du milieu intérieur grâce à des récepteurs appropriés.

* Les récepteurs sont donc le siège d'une transduction, c'est à dire la transformation des qualités physiques et chimiques du stimulus en messages nerveux.
Þ Questions :




* Comment naissent les messages nerveux au niveau des récepteurs (comment se fait la transduction) ?
* Comment l'information concernant l'intensité du stimulus est-elle codée par les messages nerveux ?

Il faut remarquer que chaque récepteur réagit préférentiellement et non exclusivement à une stimulation de nature spécifique : celle pour laquelle il a le seuil le plus bas.
D'après le stimulus adéquat,
on distingue par exemple
Récepteur

LA TRANSDUCTION SENSORIELLE :

EXEMPLE D'ETUDE : Le corpuscule de Pacini :

C'est un récepteur tactile de la peau qui nous renseigne sur la variation de la pression mécanique. Il est formé d'une extrémité de fibre nerveuse sensitive entourée par une capsule conjonctive sensible à la pression mécanique.

1- Naissance du message nerveux :

* La pression appliquée au niveau du corpuscule de Pacini engendre à son niveau, la naissance d'une dépolarisation locale appelée potentiel de récepteur ou potentiel générateur ou encore courant local. Ainsi il y a eu transformation ou encore conversion des qualités physiques et chimiques de l'excitant en un phénomène électrique, potentiel de récepteur, c'est la transduction ; ce lieu est dit site transducteur.

* L'amplitude du potentiel de récepteur augmente avec l'intensité de stimulation ;
→ Le potentiel de récepteur est codé en modulation d'amplitude (le potentiel de récepteur est graduel)
* L'amplitude du potentiel de récepteur diminue en s'éloignant de son lieu de naissance ;
→ La propagation du potentiel de récepteur se fait avec amortissement (propagation décrémentielle).
* Le potentiel de récepteur provoque, à partir d'une valeur seuil, une dépolarisation au niveau du 1er nœud de Ranvier déclenchant le potentiel d'action par ouverture des canaux Na + voltage dépendants. Le 1er nœud de Ranvier est dit site générateur. Le potentiel d'action qui naît, se propage à la même amplitude le long de la fibre.

2- Le codage de l'information :

Suite à une stimulation, le message nerveux transmis le long de la fibre est un train de potentiel d'action de même amplitude, émis à une fréquence variable avec l'intensité du stimulus ; lorsque l'intensité du stimulus augmente, la fréquence de la décharge émise par le récepteur croît.
→ Ainsi le message nerveux est codé en modulation de fréquence.

Remarque : lorsque l'intensité du stimulus augmente, cela active un nombre de plus en plus grand de récepteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aboutasnim



Nombre de messages : 90
Age : 42
Localisation : kairouan
Humeur : bien
Loisirs : foot salle
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Les propriétés intégratrices des centres nerveux et le fonct   Dim 21 Mar - 23:32

Les propriétés intégratrices des centres nerveux et le fonctionnement des neurones


Intro Les propriétés intégratrices des centres nerveux et le fonctionnement des neurones


Introduction
Définition du réflexe :


Quelles sont les structures macroscopiques et cellulaires ainsi que les évènements impliqués dans la réalisation d’un réflexe ?

Nous prendrons l’exemple du réflexe myotatique qui est un réflexe de posture.

1. La réalisation d’un phénotype comportemental : le réflexe myotatique

1.1 Le réflexe myotatique : un réflexe qui assure le maintient de la posture

La posture fait le lien entre la morphologie d’un individu et sa façon de bouger.
Elle est utilisée comme base pour assurer ses appuis, l’orientation et la coordination d’un mouvement. En résumer, c’est la façon des se tenir, la façon d’être

Le tonus est le niveau de tension d’un muscle. Il participe au maintient de la posture de bout en luttant contre la gravité qui tend à provoquer un balancement des jambes pouvant induire un déséquilibre.

Ex de réflexe myotatique : le réflexe achilléen
La percussion du tendon d’Achille par un petit marteau provoque l’étirement du muscle du mollet. L’extension du pied qui suit est d à la contraction de ce muscle.
Un muscle qui se contracte est le siège d’une activité électrique. L’exploration de cette activité se fait à l’aide d’électrodes réceptrices et d’un système d’amplification. Les tracés obtenus sont appelés électromyogrammes.

Électromyogrammes des muscles jambier antérieur et triceps sural


Clc : Lorsqu’un muscle présente une activité électrique, l’autre n’en présente pas : soit, quand un muscle se contracte, l’autre est relâché.
Le muscle effecteur est celui qui se contracte, ici, c’est le triceps sural qui est l’effecteur, il est l’extenseur du pied.
Le jambier antérieur est le fléchisseur du pied.
Ces deux muscles sont antagonistes : ils ne se contractent jamais en même temps.

1.2 : les structures impliquées dans le réflexe myotatique

Les structures périphériques :
- pour capter le stimulus : les fuseaux neuromusculaires
- pour effectuer la contraction au niveau du muscle effecteur : les plaques motrices
Les structures centrales
- le centre nerveux : la moelle épinière
- pour conduire le message : les motoneurones et neurones sensitifs

1.3 : Le circuit neuronique du réflexe myotatique

Les fuseaux neuromusculaires, le neurone sensitif, la moelle épinière, le motoneurone, les plaques motrices et les muscles sont touts les structures impliquées dans le réflexe myotatique. Elles appartiennent toutes à un circuit.

Les neurones sont des cellules nerveuses qui possèdent :
- un corps cellulaire qui contient le noyau
- des dendrites qui sont des petites ramifications cytoplasmiques
- un axone qui est un long prolongement cytoplasmique
Ils peuvent être e contact les uns avec les autres au niveau des synapses.

Schéma du circuit neuronique assurant le réflexe myotatique :

Légende :
Neurone afférent = neurone sensitif (bleu), son corps cellulaire est dans les ganglions des racines dorsales
Neurone efférent = motoneurone ou neurone moteur (rouge)
Fuseaux neuromusculaires : s’enroulent autour d’une fibre musculaire et est sensible à l’étirement du muscle, ils élaborent le message nerveux qui sera envoyé à la moelle épinière.

Lorsque le circuit met en jeu deux neurones, on parle de circuit monosynaptique, lorsque le circuit met en jeu 3 neurones, on parle de circuit disynaptique.

2. Les messages nerveux et leurs caractéristiques

2.1 La naissance du message nerveux

2.1.1 L’état d’une fibre nerveuse en l’absence de stimulus

Fibre nerveuse = long prolongement cytoplasmique d’un neurone, éventuellement recouvert d’un revêtement discontinu : la gaine de myéline.



Une électrode est placée à l’intérieure de la fibre, l’autre à sa surface. L’enregistrement montre une différence de potentiel de part et d’autre de la membrane plasmique. Cette différence de potentiel est nommée potentiel de repos, sa valeur est de – 7O mV. Elle correspond à la différence de charge entre l’intérieur de la fibre (soit le cytoplasme) et l’extérieur :



2.1.2 La réponse de la fibre nerveuse à une stimulation expérimentale

On peut stimuler expérimentalement une fibre nerveuse e lui appliquant un choc électrique à l’aide d’un stimulateur.
On enregistre l’activité électrique grâce aux microélectrodes.
On observe que le potentiel de repos n’est pas gardé : il y a une brutale inversion de la polarité membranaire qui passe de – 70 à + 30 mV. Cette dépolarisation est appelée potentiel d’action (=PA).


1 : PR
2 : Dépolarisation
3 : Repolarisation
4 : hyperpolarisation
5 : Retour au Pot de Repos

Le PA ne peut exister qu’au dessus d’un certain seuil de stimulation. Les fibres répondent à la loi du tout ou rien.

Un potentiel d’action est toujours une dépolarisation de -70 à +30 quelque soit l’intensité de stimulation.

2.2 La propagation et le codage du message nerveux

2.2.1 La propagation du message nerveux

La vitesse de conduction du message est comprise entre 1m/s et 120 m/s. Elle dépend du diamètre de la fibre (+ elle est grosse, plus le message sera rapide) et la présence ou non de myéline (+ rapide avec myéline)

En présence de myéline, la propagation est saltatoire : le message nerveux se propage de portion sans myéline en portion sans myéline.
La myéline correspond aux lipides membranaires de la cellule de Schwann enroulée autour du neurone.

2.2.2 Le codage du message nerveux


Clc : Le message nerveux renseigne sur l’intensité de la stimulation de 2 façons :
- à l’échelle de la fibre nerveuse, par un codage en fréquence des PA
- à l’échelle du nerf, par un codage en nombre de fibres mises en jeu.

Rappel : un nerf est un ensemble de fibres nerveuses.

3. La transmission du message au niveau des synapses


3.1 Organisation d’une synapse neuroneuronique



Cette synapse représente la jonction entre deux neurones d'un cerveau humain. La cellule du haut représente le neurone postsynaptique, celle du bas le neurone présynaptique. Sur cette photographie, l'influx nerveux se propage donc, par l'intermédiaire de vésicules remplies de molécules chimiques (les neuromédiateurs), du bas vers le haut.

La synapse est une structure orienté : les vésicules sont toujours dans le neurone présynaptique. La transmission du message s’effectue dans un seul sens.
Les récepteurs spécifiques des NT ont une forme complémentaire aux NT




3.2 Modalités de fonctionnement d’une synapse :



&- Arrivée d’un PA au niveau du bouton synaptique
2- migration des vésicules vers la membrane et exocytose des NT
3- Fixation des NT sur les récepteurs spécifiques de la mb post synaptique
4- Si le message est assez intense : naissance d’un nouveau PA (= PPS)
5- Recapture des NT par endocytose

3.3 Modalités de l’intégration : sommation spatiale et temporelle du neurone post synaptique

Le motoneurone reçoit simultanément plusieurs messages présynaptiques par l’intermédiaire de nombreuses synapses : certaines excitatrices d’autres inhibitrices (selon la nature du NT).

De plus une même synapse reçoit successivement plusieurs PA composants un même message nerveux présynaptique.

Schéma des différentes sommations :
1. arrivée d’un seul PA pas de PPS
2. arrivée de plusieurs PA naissance d’un PPS : sommation spatiale
3. arrivée d’un seul PA mais de fréquence élevée naissance d’un PPS : sommation temporelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wadja79



Nombre de messages : 814
Age : 38
Localisation : La Marsa
Humeur : hamdoullah
Loisirs : Lecture, Sport
Date d'inscription : 02/09/2009

MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   Dim 21 Mar - 23:38

Assalamou alaykom,

C'est vrai que ça fait un bon bout de temps que je n'ai pas ouvert un livre de sciences naturelles (et en plus j'étais pas vraiment génial dans cette matière avec un 7, je crois, que je me suis tapé en BAC Embarassed ) mais j'admire vraiment ce que vous faites, cher "aboutasnim", pour nos élèves. Mille bravos et "JAZAKA ALLAH KOL 5AYR". C'est le moins que je puisse dire face à une telle dévotion.

_________________
Il n'y a point de rêves trop grands mais des esprits trop petits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: prof de sciences naturelles en ligne   

Revenir en haut Aller en bas
 
prof de sciences naturelles en ligne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Selon prof Sauveur Pierre Etienne Aristide pap fè ront pot nan Afrik di Sid
» Appel a une meilleure distribution des richesses naturelles
» jeu en ligne gratuit du SDA
» Les Radios en ligne !
» Cavalerie contre ligne d'infanterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Kairouan :: EDUCATION-
Sauter vers: